Bienvenue à l'asile de www.fousdanim.org, site francophone, associatif, participatif et indépendant sur le cinéma d'animation.

dernier defidefou

#21

Autoportrait en boucle

du 17 au 28 octobre 2014

Thème en relation avec la Fête du cinéma d'animation. L'occasion de faire une galerie de portraits de l'asile des fous. Le règlement est sur cette page

Lien du moment

la fete du cinéma d'animation  2014

du 17 au 31 octobre dans toute la France
Visitez le site officiel pour avoir le programme complet

l'Agenda

Expo Ghibli à Art Ludique

à Paris du 4 octobre 2014 au premier mars 2014. le site officiel

le garçon et le monde

primé à Annecy 2014 en salles le 8 octobre

la poursuite du roi plumes

en salles le 15 octobre
la fiche du film

Les Boxtrolls

Film en Stopmotion par les studios LAIKA,
en salle le 15 Octobre. fiche du film

la légende de manolo

en salles le 22 octobre
la fiche du film

92 secondes Jenlain

Concours sur le thème des super héros. Jusqu'au 23 novembre.

Dans la hotte d'Heeza.fr
Liens Fous d'Anim

Actualité de l'animation

caTsuka
cartoonBrew (us)
Focus on Animation
Zewebanim
SplineBomb (us)
FilmsAnimation.com
AFCA
SPFA
Motionographer (us)
CartoonResearch (us)
Drawn (us)
Cafésalé
Tumblr CBQCC
Animatrosen

Studios divers

Je Suis Bien Content
Les Armateurs
Folimage
PlanetNemo
les 3 ours
Lardux
Normaal
Vivement Lundi !
TrainTrain
Papy 3D
Les films du nord
2 minutes
studios de l'enclume
zorobabel
Disney (us)
Pixar (us)
Dreamworks (us)

Liens professionnels

AFCA
AFD
AGESSA
AGRAF Anim
e-dpo
La Guilde des scenaristes
INPI
Maison des artistes
SACD
SACEM
SCAM
SPFA
SNAC
SNTPTC

Festivals

Anima (Bruxelles) Février
HAFF (Utrecht - Pays-bas) Mars
FICAM (Meknès - Maroc) Mai, biannuel
AniFest (Zagreb - Croatie) Juin
Annecy (France) Juin
AnimaMundi (Sao Polo & Rio - Brésil) Juillet
Hiroshima (Japon) Août, biannuel
Ottawa (Canada) Septembre
Fantoche (Baden - Suisse) Septembre
Cinanima (Espinho - Portugal) Novembre
Bruz (France) Décembre

Documents

RECA (réseau des écoles de cinéma d'animation)
AnimationMeat (us)
CartoonResearch (us)

Ateliers

Cellofan' (Nord)
Camera, etc.  (Belgique)
Animtik (Paris)
Kinofabrik (Paris)
Labodanim (Mâcon)

Copinage

Anne Viel
Benjamin Gibeaud
Suki
Nicolas Dufresne (duduf)
Franck Dion
Florentine Grelier
Marie Paccou

 

news_titre
news en dessous    

animation et publicité

image3131
# 3131

couilles

écrit par , le 11/10/2014

Il y a probablement des moments où l'animation s'impose.

On se souvient de la campagne publicitaire pour le dépistage du cancer colorectal, on attend avec impatience les campagnes de sensibilisation au cancer du col de l'utérus pour voir quelle cocasserie les publicitaires trouveront pour attirer l'attention.

Il faut dire que quand on voit les photos qui illustrent les articles penis ou testicules de wikipedia, on remercie les réalisateurs du StudioAka pour avoir su mettre en image une campagne de sensibilisation au cancer des testicules de façon drôle et détournée. J'imagine que même les moins anglophiles sauront trouver le sens caché des expressions de ce spot.


opinions, interviews...

# 3130

Resistance in the UK - 2

écrit par Marie Paccou, le 08/10/2014

En janvier 2014, Peter Millard a eu la grande gentillesse de répondre à mes questions sur le contexte de création en Angleterre. Les réactions positives au Resistance in the UK - 1 m'encouragent à traduire cette interview, en guise de second volet.

Peter Millard, 27 ans, a complété un MA (master) au Royal College of Art en 2012, après un BA (licence) à l'Université de Newport.

- Je sais que tu finances tes films par un travail à temps partiel. As-tu essayé de chercher du "commissionned work" (travail de commande ou subventionné)?

J'ai été approché plusieurs fois pour faire des choses: un musicien, qui voulait que je fasse un clip pour lui. Nous avons correspondu un peu et quand j'ai mentionné l'argent, il a dit qu'il avait un très petit budget (toujours un mauvais signe) mais j'ai pensé pourquoi pas et je lui ai préparé une facture correspondant à un mois de loyer, la nourriture et le matériel. Suite à ça, je n'ai plus jamais reçu de nouvelles de sa part.

Une autre fois, j'ai été approché par une société de production qui souhaitait financer des courts. Ils étaient très sympas mais je crois qu'il y avait des changements en interne et la communication était très mauvaise et j'ai eu le sentiment que ça n'allait jamais aboutir. Sans rentrer trop dans les détails, quand ils ont fini par m'envoyer un contrat, j'avais déjà travaillé sur le film un long moment sur mon temps libre et à ce moment-là je ne voulais plus le donner à quiconque. Je pensais que le contrat n'était pas génial et que ce qu'ils m'offfraient en retour ne valait pas l'argent que j'aurais reçu.

Evidemment je ne souhaite pas faire ce job d'appoint pour toujours bien que je l'apprécie assez (Le Natural History Museum). Ce qui m'intéresse beaucoup en revanche, c'est de donner des ateliers et parler de mon processus de fabrication de films, surtout depuis que j'ai eu cette expérience au Japon (ndlr: invité par CALF à Tokyo), c'était fantastique et j'espère que les participants ont reçu quelque chose.

 

- Parmi tes amis, certains ont-ils réussi à trouver des financements pour leurs courts? où?

Mes amis en Ecosse Will Anderson et Ainslie Henderson ont fini un nouveau court "Monkey Love Experiments" grâce à une subvention régionale, et c'est génial parce qu'ils sont tous les deux des réalisateurs brillants et j'ai vraiment hâte de le voir. Un camarade de promo au RCA, Sam Steer, a fait un film pour "Random Acts", programme associé à Channel 4, à l'heure actuelle on dirait que c'est le seul lieu où trouver des financements indépendants pour du court-métrage en Angleterre. Karolina Glusiec a aussi récemment fait un travail de commande pour Animate, de la peinture animée sur fenêtre (ndlr: nous reparlerons d'Animate).

Mais la plupart des gens que je connais dans le monde de l'animation ont été signés par des sociétés de production et font principalement des pitches pour des publicités etc

- Que penses-tu de la situation au Royaume-Uni?

Je ne veux pas faire une réponse trop politique mais quand un parti comme le parti Conservateur est élu et qu'ils commencent à parler de faire des économies drastiques, chacun se doute que les Arts vont être le secteur frappé en premier lieu et durement... alors il n'y a pratiquement plus d'argent actuellement pour l'animation. Il y a encore quelques personnes qui font du travail indépendant mais en général, à cause du manque de financement, la plupart décident à bon droit de s'orienter vers un travail plus commercial, cependant ce n'est pas quelquechose qui m'excite ou m'inspire en ce moment et je préfère trouver un autre moyen de continuer ce que je suis en train de faire.

MTV Ident (exercice de deuxième année à l'Université de Newport)

- Quels sont les animateurs britanniques que tu admires, et qui maintiennent en vie ta volonté de faire de l'animation?

Il y en a un paquet!

Je suis allé récemment à une projection des films de seconde année au RCA et j'ai été véritablement soufflé. Déferlement de talent qui m'a vraiment inspiré et excité, et provoqué une démangeaison d'animation. Plusieurs de ces films sont en ligne: Stinker de Jesse Collett, Somewhere de Nicolas Ménard (qui techniquement est canadien), Marcy' Tenderlion de Sophie Koko Gate, C'est pas toi de Isaac Holland, Dead... de Joe Bichard et plusieurs autres. J'ai vraiment hâte de voir ce qu'ils vont faire comme films de fin d'études. Je viens d'aller voir le Work in Progress Show et le travail de la promo suivante est lui aussi très intéressant.

J'aime depuis longtemps le duo Becky et Joe et ils sont de plus en plus bons, leur dernier court Don't Hug me I'm scared est fantastique.

Felix Massie est salarié chez Nexus productions mais pendant son temps libre, il a réalisé "In The Air is Christopher Gray" qui est excellent. C'est un animateur que j'admire depuis mes études à l'Université de NewPort (Pays de Galles). Je me rappellerai toujours des portes ouvertes où ils ont montré son film "Keith Reynolds can't make it tonight", qui est probablement un des premiers courts d'animation que j'ai vu.

J'ai partagé un atelier avec Eamonn O'Neil (techniquement irlandais) et il sera à jamais une personne dont le travail me stimule (I'm fine thanks). Après avoir partagé un atelier avec lui, comment ne pas admirer sa force et son attitude de travail. Depuis son diplôme il a travaillé pour le studio Aka. J'aimerais voir quelqu'un lui donner de l'argent pour qu'il puisse faire un film personnel. Ce serait quasiment succès garanti.

 Ben Cady a fait de superbes courts des années durant, j'étais au lycée alors que Ben étudiait l'animation, et c'est quelqu'un avec qui je me sens très connecté car ses films contiennent l'animation de personnages la plus aboutie techniquement que j'ai jamais vu dans aucune autre forme d'animation: The Goat and the Well (2010). Une autre personne avec qui j'ai étudié c'est Luiz Stockler qui vient de sortir du RCA et qui est lui aussi de Newport, c'est un mec vraiment marrant qui fait des animations très personnelles reflétant son anxiété au sujet de la vie (Montenegro).

Je pourrais continuer cette liste encore et encore avec des gens comme Mikey Please, Dan Ojari, Dave Prosser, Kristian Andrews, le trio écossais Will Anderson et Ainslie Henderson et Ross Hogg, alors je pense qu'il n'y a vraiment pas une pénurie de talent, mais j'espère juste qu'ils ne vont pas être uniquement aspirés par le monde commercial et qu'ils vont continuer à faire leur propre travail, ce qui a été le cas quand certains d'entre eux ont participé au Late Night Work Club.

- Est-ce qu'il y a de l'espoir, et où? dans les festivals indépendants? dans les associations de réalisateurs?

Il y a évidemment de l'espoir avec autant de réalisateurs talentueux aux environs, et avec de la chance la situation financière du pays ira mieux un jour. C'est dur d'oublier que l'animation n'est qu'un truc de niche et que trouver qui que ce soit pour se financer est une tâche difficile en elle-même, sans parler d'essayer d'en vivre. Mais certains y sont parvenus et je vais continuer à chercher un moyen moi aussi.

Les festivals sont toujours le meilleur endroit pour rencontrer des gens, j'ai pu rencontrer tant de personnes passionnantes, découvrir tant de lieux et voir tant de beaux films. Certains pensent qu'internet est le seul moyen d'avancer: je ne suis pas d'accord, je pense que les festivals de cinéma jouent toujours un rôle important et j'ai toujours plus de gens qui viennent vers moi après une projection, que de contacts après une mise en ligne. Même si je sais que pour certains, c'est dans l'autre sens que ça marche.

 On peut compléter cet entretien par la lecture de l'interview publiée par le site Edge of Frame.


animation 2D, cutout & traditionnel

image3129
# 3129

Resistance in the UK - 1

écrit par Marie Paccou, le 07/10/2014

J'avais en projet de vous écrire une grande fresque de l'animation indie britannique, un bel article de fond, mais, rendue à l'évidence, je vous promets juste une petite série décousue de brèves (en désordre chronologique en plus).

Rappelons que la scène anglaise a pris un uppercut quand Channel Four a fermé son département animation en 2005. La chaîne publique avait permis entre 1980 et les années 2000 à nombre de courts-métrages de trouver une diffusion, mais surtout un financement.

Pas K.O. pour autant, assurant le quotidien en "part-time jobs", certains, certaines, se démènent.

Johnny Rotten s'est ré-incarné et hurle dans une table lumineuse. Urgence, énergie sauvage: vous trouverez tout ça dans le travail de Peter Millard. Le dernier opus vient de sortir et s'appelle Fruit Fruit.

 


copinage

# 3128

Captain 3D

écrit par , le 01/10/2014

Victor Haegelin n'est pas un inconnu. Il fréquente notre site depuis quelques années déjà et on le connaît mieux sous le pseudonyme tubercule de Patator. Il nous fait l'honneur de participer à chaque fois à nos défidéfous et y rafle 90% des prix avec une modeste nonchalance.

Et depuis qu'on le connait on l'a vu développer une écriture singulière. Soigneux bricoleur, réactif et drôle, ce jeune brestois a fait du cinéma d'animation son métier en allant dans une branche compliquée : celle de l'animation en volume. Souvent sur des projets qui ne sont pas les siens, il s'est lancé dans un projet où il réalise et anime : Captain 3D, film en relief, parodique, animé en volume évidemment.

Bien sur le film est produit, en fait il est même fini de tourner mais Victor a choisi d'actionner le levier du financement participatif pour collecter quelques fonds supplémentaires et permettre que le film se fasse dans de meilleurs conditions. C'est son choix et on le respecte.
Les goodies à gagner sont ceux qu'on trouve habituellement, de son nom au générique jusqu'à une nuit avec le réalisateur. Heu... non, en fait il a enlevé ça à la dernière minute. Mais les plus généreux pourront avoir un des pantins en latex utilisé sur le tournage.
Il ne reste plus que trois jours pour soutenir le projet. Brisant notre voeu de neutralité pour l'occasion et inaugurant donc notre toute nouvelle catégorie "copinage", nous vous invitons à aller participer à l'aventure en suivant le lien ci-dessous.


formation, outils, tutoriels...

image3127
# 3127

Krita Animation

écrit par Jacky Chong, le 01/10/2014

Krita est un logiciel open source, libre et gratuit, de dessin et de peinture, dont la première mouture remonte maintenant à 2005. Compatible OSX, Windows, et Linux, le soft est fortement inspiré de Painter pour les brosses et les textures (peinture à l'huile, fusain, etc.) ; il offre ainsi des possibilités étonnantes. Pour l'avoir testé depuis quelques mois déjà, il est fluide, puissant, et lors de son utilisation, je n'ai personnellement eu aucun plantage.

Codé par l'indien Bairi Somsubhra, un outil d'animation sera inclus dans la prochaine version du soft, pour le plus grand bonheur des animateurs.

Gâteau bas.

Merci à tynaud pour l'info.


animation 2D, cutout & traditionnel

image3126
# 3126

Boite à Elan

écrit par , le 26/09/2014

On ne sait plus trop à quel degré prendre ce court métrage, produit chez Triggerfish Animation et conçu par Mike Scott pour les programmes court de la chaîne pour enfant Nickelodeon...
Ça tient de la parodie de jeu vidéo, de série barrée et de dessin animé niaiseux. Mais c'est court, bien balancé et plutot amusant.


evènement, expos, sorties, cinéma...

# 3125

la nuit des fous

écrit par , le 26/09/2014

La nuit de l'animation c'est depuis quatorze ans une nuit où les amateurs se gavent de cinéma d'animation dans un théâtre historique à Lille en attendant de se goinfrer de croissants au petit matin.
Partie intégrante du festival du film court de Lille, cette nuit est l'occasion de découvrir des programmes variés, souvent inédits, parfois même rares ou de revoir de bonnes et belles choses.

Pour animer un peu plus la soirée, les organisateurs invitent régulièrement quelques "régionaux" pour montrer leur travail : indépendants, studios, écoles... Figurez vous que cette année les régionaux, c'est nous. L'association Fous d'Anim a été cordialement invitée pour présenter quelques uns des défidéfous organisés dans son asile. Il était un peu tôt (le programme s'organisant assez en amont) pour y proposer les créations du dernier défi sur l'ivresse mais on a su monter quelques créations parmi les éditions "coquine", "Dracula" et "Urbanima".

Le programme de la nuit est détaillé sur le site officiel, les auteurs des défidéfous projetés ont été sollicités pour donner leur autorisation et l'association ne touche rien sur la projection - je préfère préciser. En fait c'est même du travail en plus et du temps passé à organiser la chose mais quand on aime...

Donc si vous passez dans l'coin ce samedi 4 octobre n'hésitez pas, ça sera l'occasion de voir de belles choses dont on a pour la plupart parlé sur www.fousdanim.org pour la modique somme de 10 euros si vous êtes étudiants, 15 si vous êtes riches.


animation 2D, cutout & traditionnel

image3124
# 3124

Marina

écrit par , le 20/09/2014

Le groupe australo-français Baychimo Kin a fait réaliser le clip d'un de ses morceaux par Vaiana Gauthier, une ancienne étudiante de l'EMCA. Réalisé en peinture animé sur le titre Marina, le clip décline un univers coloré et mobile, tout en finesse et générosité plastique. L'animation a été réalisée par Vaiana assistée par Pierre Zenzius.

Le très beau film est à voir en ligne sur vimeo.


animation 2D, cutout & traditionnel

image3123
# 3123

Birdbox Bank

écrit par , le 20/09/2014

Le studio anglais Birdbox est réputé pour ses animations courtes et hilarantes. Comme ils doivent aussi manger, ils font des commercials pour des annonceurs divers. On se souvient de leurs série de pubes pour une marque de vodka.

Là c'est une petite série pour une banque anglaise. On y retrouve un chat obèse, un chasseur amoureux et divers petits films qui vantent évidemment les qualités de celui qui les paye.


animation 2D, cutout & traditionnel

# 3122

Dîner d'état

écrit par , le 20/09/2014

L'emission Karambolage a bien commencé sa dixième saison en diffusant le compte rendu animé du dîner d'état auquel sa productrice, Claire Doutriaux a été invitée.

C'est Pierre Emmanuel Lyet qui a réalisé la séquence, assisté de Laurent Box et d'Isabelle Marty, et c'est visible en ligne ce qui permet de découvrir les petits rituels de notre République qui n'a pas tout perdu de ses anciennes habitudes monarchiques. Et comme toujours c'est réalisé avec humour et grace.

 


cgi & animation numérique

image3121
# 3121

le popeye de Genndy

écrit par , le 20/09/2014

Je n'ai jamais fait mystère de mon admiration pour Genndy Tartakovsky, le réalisateur américain d'origine russe.
La chaine Youtube de Sony Animation a mis récemment en ligne les premières images de son adaptation de Popeye, la énième depuis l'apparition du personnage adapté de la bande dessinée par les studios Fleischer en 1933. Je dois dire que j'aime assez l'apparence latex-caoutchouc des designs est de l'animation, en attendant bien évidemment d'en voir plus. Les images sont agrémentées d'interviews et d'images de l'équipe.Sorte de pré-making of qui a certainement l'ambition de créer de l'attente pour cette adaptation dont il a longtemps été l'objet mais qui avait disparue des sonars.

L'occasion aussi de se souvenir de l'incarnation du marin borgne et édenté par le regretté Robin Williams dans le film du regretté Rober Altman (1980).


animation 2D, cutout & traditionnel

# 3120

Günther

écrit par , le 20/09/2014

On se souvient d'Erick Ho, ce jeune réalisateur coréen, pour savoir qu'il anime chez Pixar, qu'il a réalisé des films barrés comme How to eat your apple ou été directeur de l'animation sur le remarqué The Dam Keeper, hors compétition à Annecy l'an dernier.

Il y a trois mois il a commencé à mettre en ligne une mini série intitulée Günther, un machin court, qui ressemble à de la série pour enfant mais totalement WTF, un peu comme un cadavre exquis animé, improbable et surréaliste. Comme c'est toujours bien balancé et original, on vous invite à suivre la chose.


stopmotion, claymation, pixilation

# 3119

socio-motion

écrit par Marie Paccou, le 12/09/2014

A Londres, peut-être un peu plus qu'ailleurs, les facades des logements reflètent l'appartenance sociale des habitants. Dans le Paris Hausmannien, il existe une hiérarchie des étages, mais en Angleterre, les constructions n'étant pas très hautes (sauf dans l'hyper-centre), la distinction s'opère à ras de rue.

"Victoria, George, Edward, Thatcher" (RCA, 2010) de Callum Cooper est un voyage entre l'Est (où ont été historiquement logés ouvriers et industries) et l'Ouest de Londres (SW7, quartier aisé où se trouve le Royal College of Art). L'animation, ici, est entièrement montage: la profusion de photos mises bout à bout rend le découpage social évident, lisible "à l'oeil nu".

Le film a été tourné avec un i-phone, pour lequel Cooper a bricolé un repère de cadre très vintage:

La bande-son est composée à partir d'un enregistrement de trieuse de billets, ralenti ou accéléré en fonction de l'animation.

Les travaux récents de Callum Cooper n'utilisent plus l'animation, mais restent très formels: films expérimentaux, clip pour Metronomy, documentaire sur un démineur en forme de pissenlit. Son travail me fait penser à celui de François Vogel.


cgi & animation numérique

image3118
# 3118

Le paradis sur terre

écrit par , le 11/09/2014

Le trublion David O'Reilly a réalisé pour Adult Swim, l'avatar adulte de Cartoon Networks, une micro série de pseudos films de propagande nord coréenne réalisée en 1992. On y apprend qu'un jeune américain privé de télévision pendant 20 minutes prend feu ou que le dernier des Kim, le jeune Kim Jong-un, créait des chef-d'oeuvres onze minutes après sa naissance.

La série low tech et hystérique s'appelle Heaven's Contryland et est partiellement visible sur la chaine vimeo du jeune irlandais.


cgi & animation numérique

# 3117

Gobelins 2014

écrit par , le 10/09/2014

La traditionnelle cuvée des films des étudiants de la formation de concepteur et réalisateur de films d’animation de l'école des Gobelins de Paris a été mise en ligne il y a peu. Comme toujours une belle technique, des films singuliers, un partenariat avec deux étudiants de Calarts, les habituelles nunucheries et films rigolos.

C'est gratuit et vivant, on n'aurait pas de raison de se priver de les aller voir en ligne sur la chaine YouTube de l'école. Si tous les films ont leur qualité, je ne peux m'empécher de relever l'étonnant Wand's Wander de Nadya Mira, étudiante de Calarts, une production tout à l'économie mais envoutante et surprenante.

Mon naturel libidino-depressif m'attire également forcément vers les déclinaisons des archétypes sexuels de Fol'Amor (Augustin Clermont, Gilles Cortella, Marthe Delaporte, Clement De Ruyter, Maïlys Garcia, Gaspard Sumeire, Pierre Rütz) ou de la course poursuite digne de Tex Avery + les Lascars de Mortal Breakup Inferno (Paula Assadourian, Marlène Beaube, Débora Cruchon, Maxime Delalande, Thibaud Gayral, Batiste Perron). En tous cas on se réjouit de voir que la contrainte de brièveté n'est pas trop respectée tout en ayant probablement orienté les étudiants vers plus de concision.


animation 2D, cutout & traditionnel

image3116
# 3116

Futon

écrit par Marie Paccou, le 31/08/2014

Moelleux. C'est l'adjectif qui me vient en tête.

Le film de la japonaise Yoriko Mozushiri combine avec surréalisme musique de piano et voix murmurées, ligne épurée et couleurs pastels, pour nous embarquer avec une infinie douceur dans un voyage mêlant sexualité et sushis.

A mon sens, un des meilleurs films de 2012.

Il est présent sur le volume 1 du dvd/blu-ray "L'Animation Indépendante Japonaise" édité par Carte Blanche.


cgi & animation numérique

image3114
# 3114

Futurama 3D

écrit par Jacky Chong, le 25/08/2014

Vous connaissez sans doute le ville de New New York de la série Futurama.
Spécialisé dans le modelage 3D et la retouche photo, le moscovite Alexey Zakharov, s'est amusé à modéliser et à animer la mégalopole futuriste de l'oeuvre de Matt Groening, pour le plaisir de nos yeux écarquillés face à tant de travail, seulement pour un test de 30 secondes...


divers & hors sujet

image3112
# 3112

Ciné Fritour

écrit par Marie Paccou, le 09/08/2014

Ciné-fritour est l'association de quatre amis, Marine, Jean-Yves, Elsa et Adrien, qui sont partis pour un périple de plusieurs mois passant entre autres par la Turquie, le Tadjikistan et la Croatie, à bord d'un camion roulant en partie à l'huile végétale recyclée.

Voilà pour la "fritour".

... et pour le "Ciné"? Ils sont venus solliciter les lecteurs de Fous d'Anim, car un de leurs objectifs est d'organiser le long du voyage des séances de courts animés. Ayant déjà le partenariat des écoles de Lyon Bellecour, de Sup Info Com Arles, des Gobelins, et Art Fx, ils recherchent encore des films, à condition qu'ils soient sans dialogue. Vous pouvez proposer vos oeuvres sur le fil qu'ils ont ouvert ici.

Une initiative sympathique et généreusement relayée sur leur site, où l'on peut aussi trouver des astuces de voyage, réchaud DIY, recette d'escargots, etc...


animation 2D, cutout & traditionnel

image3111
# 3111

Ghost Buster

écrit par Marie Paccou, le 01/08/2014

C'est un plaisir de suivre le travail de Louise Cailliez.

Après "Indians", conçu à l'ESAAT, voici "De l'Esprit d'Equipe", son film de fin d'études à la Poudrière.

Si vous ne souriez pas à ce film, consultez un rebouteux.


animation 2D, cutout & traditionnel

# 3110

Sans lendemain

écrit par Jacky Chong, le 23/07/2014

Ecrit et réalisé par l'animateur irlandais Dermot O' Connor, There is no tomorrow est un film de 34 mn, qui présente de façon très pragmatique le déclin inévitable de notre société de (sur)consommation. Alors que la population mondiale augmente, les énergies fossiles s'épuisent et les alternatives (éoliennes, biomasse, etc.) ne suffisent pas pour l'instant à combler le manque. L'économie mondiale actuelle, fonctionnant sur un principe fou de croissance infinie, se heurte désormais aux limites physiques de la planète, à sa finitude...

Qu'allons nous faire face à une telle problématique ?

C'est entre autre ce que tente d'expliquer ce film, qui sans être pessimiste, n'est pas optimiste non plus.
Mais comme le disait feu Albert Jacquard, essayiste français, et spécialiste en génétique des populations : "ça ne sert à rien d'être optimiste ou pessimiste, il faut être volontariste."
L'auteur Dermot O'Connor fait parti de ceux-là : conscient d'un problème grave qui nous concerne tous, mais difficilement abordable simplement, l'auteur a la volonté de transmettre au spectateur une problématique complexe, en condensant à travers l'animation, une riche documentation. Un sacré pari, gagné il me semble, car le film est bien rythmé, il est propulsé par une narration simple, quoiqu'un peu molle dans la version française, une bonne animation et un graphisme efficace.

Le film visible sur la toile en entier, est en téléchargement gratuit ; il est aussi traduit en différentes langues : anglais, français, russe, espagnol, cantonais, et hindou…

Il y a le feu au navire, et le film retenti encore comme une sirène d'alarme dans ma tête.
Je décide de demander à l'auteur s'il accepterait une interview pour fousdanim. Je lui propose qu'on s'appelle avec un pot de yaourt, il me dit «Yes». Malgré la distance parcourue avec le fil et mon anglais scolaire, j'espère avoir à peu près tout compris et pas trop mal traduit, voici :

Salut Dermot, peux-tu te présenter ?
Je suis Irlandais, né en 1969. Je suis parti vivre aux Etats-Unis en 1993 ; je travaille là-bas en tant qu'animateur.

Peux-tu nous expliquer quand, et pourquoi tu as fait ce film ?
J'ai d'abord commencé par faire des recherches en 2005 ; l'animation a seulement débuté en mars 2007 lorsque j'ai passé une année au Canada. Durant 6 mois, j'ai quasi fini la première scène, soit un peu plus de 7 minutes du film que j'ai montré en suivant à un ami qui m'a dit : «tu parles pas de l'éthanol ?»*
*ndlr : il faut voir le film pour comprendre.
Aussi, j'ai réalisé qu'il me manquait une seconde scène, parlant des alternatives aux énergie fossiles, et des problèmes liés à celles-ci. En revenant à Portland (dans l'Oregon), je me suis assis pour animer la seconde scène parlant des énergies. Ca m'a pris entre 3 et 4 mois. A ce moment, j'ai su qu'il me faudrait une troisième séquence parlant de la croissance ; je me suis donc inspiré d'un livre fameux du professeur Al Barlett que j'ai condensé en 7 minutes.

Il a fallu ensuite que je fasse une quatrième séquence sur la nourriture, puis enfin une cinquième sur les solutions quant à tous ces problèmes. C'est ainsi que l'animation a été finie en 2011.

Je suis allé un jour à une conférence du Professeur David Goodstein à Pasadena, qui est un homme qui vulgarise des concepts complexes à une audience large, de non spécialistes.
L'inspiration et la motivation me sont venues quand j'ai compris qu'il était difficile de saisir des concepts sur les pics pétroliers ou sur des pénuries de ressources, avec des textes seuls.

J'ai vu sur le générique de fin que tu as écrit et réalisé le film, tu as travaillé seul ?
Oui, j'ai fait toute l'animation seul. J'ai été aidé pour le mixage et le son, pour le montage et le rendu final. Mais pour l'anim, oui, j'ai tout fait seul, avec Flash.

Tout le monde sait que faire un travail d'une telle ampleur demande beaucoup de courage, surtout seul, est-ce que tu peux nous parler des problèmes que tu as rencontré lors de la réalisation ?
Bien que le travail ai été étendu sur plusieurs années, je pense qu'il y a environ deux, trois ans de travail d'anim' en tout. La plus grande difficulté a été de travailler en pointillé. C'est très difficile de revenir sur un projet plusieurs mois après l'avoir quitté, pour avoir travaillé ailleurs sur d'autres projets payants. On oublie où on en était, ce qu'on pensait à ce moment, et pourtant il faut y revenir et ne pas abandonner. En 2007, j'ai arrêté de boire pendant 6 mois, c'est là que j'ai fait la première séquence, puis après j'ai recommencé ; j'ai renoncé pour la deuxième et dernière fois en juillet 2010, c'est cette année là que j'ai enfin fini le film. J'ai définitivement abandonné l'alcool, pour un style de vie plus sain.

Tu as donc animé tout, tout seul, pourquoi ?
Je pense que j'aurais pu demander à des collaborateurs de m'aider, mais je n'avais pas d'argent pour payer quiconque, aussi, je ne voulais pas les ennuyer. Mais peut-être pour un nouveau projet. Par exemple, pour Continuum*, s'il se fait, sera un long, et bien sûr si je l'anime seul, ça me prendra 10 ans. Avec une petite équipe de 7 ou 8 animateurs, le film pourra être fait en 1 ou 2 ans. C'est pour ça que j'ai besoin d'argent pour le faire.
*ndlr : vous pouvez aller jeter un oeil sur ce projet sur le blog de l'auteur

Comment as-tu financé ton film ?
Je l'ai fait sur mon propre temps. Quand j'avais du temps libre, je travaillais dessus. J'estime que j'ai dépensé environ 9000 dollars de ma poche. En terme de main d'oeuvre, si j'avais dû embaucher un animateur qui aurait crée le film depuis le début, et qui aurait animé pendant 2/3 ans, il m'aurait demandé entre 800 $ minimum, et 1200 $ maximum par mois ; le budget de mon film aurait été en tout entre 100.000 $ et 250.000 $. C'est un projet qui venait du coeur, et j'ai beaucoup appris en le faisant ; je n'ai maintenant plus peur de m'atteler à des films de grande envergure.
Aussi, la prochaine fois, je pense me diriger vers du financement participatif, avec pourquoi pas kickstarter, comme ça je pourrais embaucher des personnes pour m'aider.
J'aimerais faire un long métrage, ça serait bien que je ne mette pas trop de temps pour le faire !

Merci Dermot !

archives

Chercher dans les archives


  1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suiv.