Bienvenue à l'asile de www.fousdanim.org, site francophone, associatif, participatif et indépendant sur le cinéma d'animation.

dernier defidefou

#22

Phoenix.gif

jusqu'au 13 juin 2015

Une petite création sur le thème de cet oiseau mythologique qui renaît de ses cendres ? Le tout dans un GiF animé carré de 400 pixels de coté.
Lisez le règlement en suivant ce lien.

Lien du moment

anifilm06

Du 5 au 10 mai à Trébon en République Tchèque
Visitez le site officiel pour avoir les détails

l'Agenda

Gus

Le petit oiseau en salles le 4 février
Consulter la fiche du film

Les nouveaux Héros

Le dernier Disney 3D en salles le 11 février

Bob l'éponge #2

 Second épisode de l'habitant de l'ananas sous-marin, en salles le 18 février

Les Chevaliers du Zodiaque

Saint Seya version 3D le 25 février en salles

Shaun le Mouton

le premier avril en salles. La fiche du film ?

Clochette et la créature

Le 8 avril en salles. La fiche du film.

Lilla Anna

Le 8 avril en salles. La fiche du film.

...pas mangé mon père

En salles le 8 avril. La fiche du film.

En Route !

Le dernier Dreamworks ? La fiche du film.

Dans la hotte d'Heeza.fr
Liens Fous d'Anim

Actualité de l'animation

caTsuka
cartoonBrew (us)
Focus on Animation
Zewebanim
SplineBomb (us)
FilmsAnimation.com
AFCA
SPFA
Motionographer (us)
CartoonResearch (us)
Cafésalé
Tumblr CBQCC
Dess(e)ins Animés
Animatrosen

Studios divers

Je Suis Bien Content
Les Armateurs
Folimage
PlanetNemo
les 3 ours
Lardux
Normaal
Vivement Lundi !
TrainTrain
Papy 3D
Les films du nord
2 minutes
studios de l'enclume
zorobabel
Disney (us)
Pixar (us)
Dreamworks (us)

Liens professionnels

AFCA
AFD
AGESSA
AGRAF Anim
e-dpo
La Guilde des scenaristes
INPI
Maison des artistes
SACD
SACEM
SCAM
SPFA
SNAC
SNTPTC

Festivals

Anima (Bruxelles) Février
HAFF (Utrecht - Pays-bas) Mars
FICAM (Meknès - Maroc) Mai, biannuel
AniFest (Zagreb - Croatie) Juin
Annecy (France) Juin
AnimaMundi (Sao Polo & Rio - Brésil) Juillet
Hiroshima (Japon) Août, biannuel
Ottawa (Canada) Septembre
Fantoche (Baden - Suisse) Septembre
Cinanima (Espinho - Portugal) Novembre
Bruz (France) Décembre

Documents

RECA (réseau des écoles de cinéma d'animation)
AnimationMeat (us)
CartoonResearch (us)

Ateliers

Cellofan' (Nord)
Camera, etc.  (Belgique)
Animtik (Paris)
Kinofabrik (Paris)
Labodanim (Macon)
Animaka (Lorraine)

Copinage

Anne Viel
Benjamin Gibeaud
Suki
Nicolas Dufresne (duduf)
Franck Dion
Florentine Grelier
Marie Paccou

 

news_titre
news en dessous    

stopmotion, claymation, pixilation

image3164
# 3164

Don't hug me I'm scared - 3

écrit par Marie Paccou, le 10/01/2015

Toujours inclassables, le duo écossais Becky and Joe a sorti en octobre un nouvel opus de "Don't hug me I'm scared" (leur site).

Si j'ai tant attendu pour en faire une news, c'est par paresse bien sûr, mais aussi parce que je les ai contactés pour une interview par mail, espérant avec plus d'infos intégrer un article de plus à la série "Resistance in the UK"... et qu'ils n'ont pas répondu (débordés j'imagine).

Dans cet épisode, une abeille explique au héros ce qu'est l'amour. C'est comme du Beckett ré-interprété façon "1 rue Sésame". Les précédents épisodes: #DHMIS-1, #DHMIS-2

 


evènement, expos, sorties, cinéma...

# 3163

èm-èm-ixe-vé

écrit par , le 04/01/2015

L'association Fous d'Anim souhaite comme chaque année ses meilleurs voeux à ses adhérents et lecteurs. Une année qu'on souhaite riche en cinéma d'animation, comme Tsuka on attend avec impatience certains projets qu'on a vu emmerger, on espère que le contexte se révèlera favorable aux créations image par image.

Pour ce qui concerne notre association, le site s'apprète à entamer sa quinzième année d'existence ce qui est vénérable dans cet univers si changeant qu'est le net.

Nous assurerons toujours le suivi de l'actualité avec un peu plus de nonchalance qu'avant. On se régalera toujours des dossiers de Marie Paccou ou des news occasionnelles - mais pertinentes - de Jacky Chong, Musecyan, jipé ou Kachoudas. On suivra les festivals en direct, on organisera des concours. Bref, on reste fidèle à notre mission de suivi et de soutien de cet univers qui continue de nous enchanter malgré nos coups de gueule et nos critiques amères. Car comme l'écrivait Beaumarchais Sans liberté de blâmer il n'est pas d'éloge flatteur, et ce n'est pas parce que la citation est au frontispice d'un monument réactionnaire qu'il faut se priver de l'utiliser.

On vous rappelle en ce début d'année que notre association ne se finance qu'avec ses adhésions UNIQUEMENT. Adhésions qui n'ont pas bougé depuis le passage à l'euro - c'est dire - et qui permettent de financer l'hébergement du site et diverses opérations (prix des Défidéfous...).
Pensez donc à faire votre chèque ou à cotiser via Paypal en suivant notre lien situé dans le pied de page.

On vous rappelle également que nous sommes toujours avides de bonnes volontés pour écrire dans nos colonnes, si vous avez envie de soulever des débats, de rédiger des critiques construites, de rendre compte de choses qui ont un rapport avec notre sujet de prédilection, on vous ouvre grand les bras... enfin... symboliquement, parce que la camisole nous en empèche.


animation 2D, cutout & traditionnel

# 3162

Resistance in the UK- 6

écrit par Marie Paccou, le 31/12/2014

Si je connais le travail de Caroline Leaf depuis l'adolescence, je n'ai découvert celui de Petra Freeman qu'en arrivant au Royal College en 1997. Les deux réalisatrices ont une technique en commun, la peinture sur verre, mais une génération d'écart. Le travail de Freeman est plus énigmatique, procédant par associations d'images. Mystérieux pour l'auteur elle-même, qui dit y lire encore de nouvelles choses, les films frappent la mémoire par des images fortes, livrées sans notice (et sans dialogue).

Petra Freeman est diplômée du Royal College of Art, mais en illustration. Ses profs d'illustration, la voyant développer des séries de lithographies au potentiel narratif, lui ont conseillé de chercher de l'aide auprès de Richard Taylor, qui dirigeait le département animation, et c'est ainsi qu'elle a réalisé son film d'études Felt, Lifted and Weighed en 1990 (quelques images sur le blog Lost Continent)

En 1992 elle réalise son premier court-métrage professionnel, "The Mill", produit par Clare Kitson pour Channel Four.

 

 Deux ans plus tard, elle termine, toujours pour Channel 4, "Jumping Joan". Le titre est issu d'une comptine anglaise: "Here am I, little jumping Joan, when nobody's with me, I'm always alone"

 

 En 2005, elle réalise "Bee Boy", étrange déclinaison de ses thématiques, mêlant prise de vue réelle et animation de marionnettes à la manière d'un Svankmajer dans "Alice".

Petra Freeman a gentiment accepté de répondre à mes questions, et je traduis ses réponses. Elle y évoque son dernier film, "Tad's Nest", produit en 2009 avec l'aide d'ANIMATE.

- Que fais-tu en dehors de l'animation? Sur quel projet travailles-tu actuellement? ou quoi que ce soit dont tu veuilles parler...

J'ai un atelier dans mon jardin où je peins et je dessine. C'est la façon dont je développe mes idées pour des films. Je vends parfois des tableaux, et j'enseigne le dessin et l'animation à l'Université de Bath dans le Somerset. Pendant sept ans, j'ai encadré un cours d'expression artistique pour des adultes en difficulté d'apprentissage, souffrant notamment du syndrome d'Asperger. J'aime beaucoup travailler avec des étudiants. Il m'est arrivé aussi d'encadrer des enfants sur des projets de films. Je collabore avec mon mari qui est lui aussi un réalisateur.

Il serait extrêmement difficile de gagner sa vie sans ces activités professionnelles, car il y a très peu de soutien pour les artistes au Royaume-Uni. Je ne me sens pas découragée car créer me donne tellement de plaisir. D'autres artistes m'encouragent et c'est la manière dont nous arrivons à survivre, en nous encourageant les uns les autres, d'une manière ou d'une autre.

Faire des films est la meilleure des activités. J'utilise le dessin/la peinture comme un moyen d'explorer des idées mais le travail ne prend vie que lorsque le mouvement et le son entrent en jeu. L'animation est un travail difficile et l'on doit être obsessionnel et investi dans le travail. Utiliser la peinture est très séduisant, et peut produire des résultats imprévisibles. C'est pour cette raison que je n'aime pas dessiner sur ordinateur et que je trouve qu'il manque aux images créées sur ordinateur les irrégularités des images fabriquées manuellement.

J'ai deux enfants adolescents et j'aime mon rôle de mère. Inévitablement les enfants vous apprennent des tas de choses et j'espère que cela va amener mon travail dans des directions nouvelles. Je travaille sur deux projets actuellement. Je n'ai pas de financements pour ceux-ci, alors j'avance par petits bouts quand mon travail salarié me le permet. Un des projets est de l'animation de marionnettes en décor réel, en extérieur. L'autre est une histoire pour enfants peinte sous la caméra. Ma famille m'aide pour les tournages en extérieur (trépieds, stabilisation des marionnettes...)

Je suis triste qu'en général le Royaume-Uni ne valorise pas les gens créatifs. Notre système scolaire décourage les enfants de choisir les matières artistiques. Ils sont encouragés à faire des sciences et des maths. Je ne comprends pas pourquoi le gouvernement est incapable de voir que des talents de toutes sortes peuvent se renforcer les uns les autres. La pensée ouverte qu'on a encouragée chez moi en tant qu'étudiante en art pourrait certainement bénéficier à n'importe qui.

Je resssens une profonde gratitude pour les gens comme Animate Projects à Londres qui ont soutenu mon travail. Ils sont une organisation exceptionnelle qui n'apporte pas seulement un soutien financier mais amène aussi des conseils et des encouragements. Il semble que toutes les organisations similaires, ainsi que Channel Four qui était conçue comme notre chaîne "Arts" au sein de la BBC, aient vu leurs crédits baisser. J'ai l'impression que l'animation n'est pas perçue comme un Art à part entière. La majorité des gens pensent que nous faisons des cartoons. Peut-être tes articles peuvent-ils changer cette perception.

Hmm... un peu flatteur comme conclusion... mais c'est la période des voeux, n'est-ce pas? alors pourquoi pas! En tout cas, je serais contente si je peux vous faire découvrir les peintures animées de Freeman, elle est injustement méconnue en France, me semble-t-il (et désolée pour la qualité youtube des liens, je mettrai à jour si Petra met en ligne ses premiers films en meilleure qualité)

NB: je viens de me rendre compte que Tad's Nest figure sur le dvd AnimateTV (aux côtés de Who I am and what I want de Shrigley&Shpeherd, ou Rabbit de Run Wrake pour ne citer que ces films) pour 17£ +3,70£ de port (25€) avec prix spécial pour les écoles et universités


animation 2D, cutout & traditionnel

image3161
# 3161

piaaa

écrit par Jacky Chong, le 30/12/2014

Réalisé et animé par Thomas Carretero, Ester Rossi, Hendy Mary et Jules Boulain-Adenis, tous quatres étudiants à l'EMCA, « PIAAA » est le nouveau clip du groupe électronique basque Polygorn.
Tout en papier découpé, et aux allures quelque peu enfantines, le clip retranscrit bien la profondeur planante du  céleste morceau abyssal.


webdiffusion, webculture, internet...

image3160
# 3160

miroir franco-belge

écrit par Marie Paccou, le 18/12/2014

BELA, un portail piloté par la Maison des Auteurs de Belgique, permet à ses membres de faire étal de leurs talents sur le net.

Bruno Tondeur, qui vient de La Cambre, est l'un de ces auteurs. Ses bédés-gifs hebdomadaires, qui prennent pour sujet le quotidien d'un animateur, sont simplement hilarantes et diablement efficaces, il y a de fortes chances que vous vous y reconnaissiez un peu.

- Billet 1: An animator's day

- Billet 2

- Billet 3


stopmotion, claymation, pixilation

image3159
# 3159

Frank Howarth

écrit par , le 17/12/2014

Frank Howarth est un de ces Makers américains qui remplissent leurs chaînes YouTube et leurs sites personnels de tutoriels de bricolage, dominante menuiserie pour ce qui le concerne.

Il a surtout la particularité d'avoir un intéret pour la technique d'animation stopmotion et intègre souvent dans ses vidéos des petits bouts d'animation. Il a même filmé quelques unes de ses réalisations entièrement avec cette technique. Et le résultat est d'une belle efficacité, pas si loin des meilleurs réalisations en la matière. Une sorte de PES du bois. Je vous conseille notamment le montage de ses bibliothèques et de sa seconde chaise de jardin.

Il a même imaginé des outils spécifiques pour ses tournages dont il montre également le montage.

[merci à Claire pour la découverte]


animation 2D, cutout & traditionnel

image3158
# 3158

Sacrés caractères

écrit par , le 17/12/2014

Parler de typographie n'est jamais aisé tant le sujet échappe à la plupart de nos contemporains. C'est même souvent pour eux une plaie de devoir choisir dans la liste de ces noms ridicules dans les éditeurs de texte.

C'est pourtant le suc, la moelle, de tout message composé mécaniquement et l'infinie variété et les nombreuses subtilités de sa conception en font un des domaines du design les plus riches.

L'avantage de webséries comme Sacrés Caractères, initiée par Thomas Sipp et produite par France Culture est de contribuer à rendre visible un peu de cette richesse. Les douze épisodes réalisés par Thomas Sipp et Serge Elissalde sont visibles sur la page ci-dessous.


animation 2D, cutout & traditionnel

image3157
# 3157

Janski Beeeats

écrit par , le 17/12/2014

Pour une fois voici un créateur qui ne sort pas d'une école du RECA. Jean Sébastien aka Janski Beeeats a décroché un BTS de Communication Graphique et s'est lancé dans deux de ses passions, la musique et l'animation avec un respectable enthousiasme.

Bien sur le clip de son morceau Dumbstep respire l'influence de CRCR et m'a aussi fait repenser au fameux clip polémique du collectif Seven, mais c'est fait sans moyen et avec une belle franchise. A noter que le concept du personnage denté date de 2008 et s'est décliné en bande dessinée visibles sur le site de l'auteur.


animation 2D, cutout & traditionnel

image3155
# 3155

Christmas' Birdbox

écrit par Jacky Chong, le 13/12/2014

Toujours aussi drôle, le studio londonien Birdbox, a concocté pour cette fin d'année, une carte de voeux avec un trio d'animaux chantant Noël, sous la forme d'un gros flipbook - livre animé - boîte à musique...


stopmotion, claymation, pixilation

# 3154

Submarine Sandwich

écrit par , le 10/12/2014

Thématique stopmotion + viande ce soir avec le petit dernier de PES, financé via Kickstarter et sorti enfin sur YouTube aujourd'hui : Submarine Sandwich.

Et cette fois on ne voit pas que les mains de l'animateur Newyorkais, mais sa personne entière, tablier sur le ventre, préparant son sandwich.

Et sans connaitre cette recette, elle semble particulièrement généreuse en morceaux carnés également.

[Edit] Un passionnant making-of a été mis en ligne par l'auteur

C'est toujours astucieux et bien fait, un petit film d'une fulgurante évidence, dans la droite lignée de son Guacamole et de ses Spaghettis.

 


stopmotion, claymation, pixilation

image3153
# 3153

Saucisse entière

écrit par , le 10/12/2014

 On en avait parlé lors de sa fabrication et - joie ! - il est maintenant entièrement visible en ligne.

Le Wurst de Carlo Vogele décrit les vacances d'un boudin blanc (heu.. une boudine blanche ?) et ses relations avec le reste des pièces de viandes avachies sur la plage.

C'est évidemment parodique, la réalisation est efficace et l'animation d'objet est joliment additionnée d'effets divers et d'animation traditionnelle (les visages) qui font de l'ensemble une belle réussite.
Bon, on se félicite que la sortie du film ne coincide pas avec la période des barbecues parce qu'après l'avoir vu... une salade pour moi, merci.


cgi & animation numérique

image3152
# 3152

Inside Out

écrit par , le 10/12/2014

Voici la seconde bande-annonce du prochain Pixar, Inside Out du géant Pete Docter. Enfin, plutot extrait qui démontre le mécanisme du film avec ces sentiments incarnés qui sont placés aux commandes du cerveau. Montré à Annecy en juin dernier, cette séquence avait à juste titre soulevé l'hilarité, avec ces relations complexes et conflictuelles justement analysées et retranscrites. Pour contextualiser : la petite famille vient de déménager et la gamine de changer d'école donc...

On retrouve l'extrait avec joie et on espère que le film en a encore sous la pédale pour nous étonner quand il sortira, dans six mois.


webdiffusion, webculture, internet...

image3151
# 3151

Loading error

écrit par Marie Paccou, le 09/12/2014

Depuis "Screen to screen" (2010) dont on avait bien discuté sur le forum, Vincent Broquaire poursuit son chemin, d'animateur en territoire d'art contemporain, avec l'élégance du jusqu'au boutisme.

En effet, si ses ironiques animations sont souvent compréhensibles au premier coup d'oeil (dans les 3 secondes d'attention que concède le spectateur-zappeur), elles sont pleines de petits détails et de gags secondaires, subtilement timés, pour qui s'y attarde.

La chaîne vimeo de l'auteur.


cgi & animation numérique

image3150
# 3150

Monde de fantômes

écrit par Marie Paccou, le 03/12/2014

Pour chroniquer le dernier film de l'ami Jérôme Boulbès (musique: Michel Henritzi / Christophe Langlade), il faudrait écrire un haïku. On y mettrait les mots: apesanteur, ombre, écoute, disparition. Trop conceptuel, le haïku serait raté. Alors: béton, bois, crissement, attente. Non, décidément.

Se contenter de dire qu'il s'agit d'une animation amplifiée, comme une guitare acoustique bouturée d'électronique, et que le suspense y est aboli au profit de la suspension. Et vous conseiller de baisser la lumière pour apprécier cette parenthèse sur votre ordinateur.

 


animation 2D, cutout & traditionnel

image3149
# 3149

Resistance in the Uk - 5

écrit par Marie Paccou, le 01/12/2014

Filons la métaphore: comme l'Histoire nous a appris qu'il n'y aurait pas eu de Résistance sans femmes, et qu'on suppose qu'il en est de même pour l'animation indie au pays des suffragettes, je réserverai les prochains épisodes de la série à quelques Ladies qui résistent.

Je fais donc aujourd'hui le portrait d'Emma Calder. Je l'ai rencontrée en 1999 quand j'ai fait mon film "Moi l'Autre" dans son studio, et je l'ai appelée (il y a presque un an) pour évoquer le contexte actuel britannique et retracer son parcours.

Emma sort du RCA en 1983 avec le film "Madame Potatoe" dont l'héroïne, qui mange des chips devant sa télé, en rêvant d'une vie de célébrité, est créée à partir de tampons-patate. Elle fonde en 1989 avec Ged Haney la société Pearly Oyster Productions (POP), au sein de laquelle elle réalise des films pour enfants, des clips, des publicités. En 1998, elle produit et réalise "The Queen's Monastery", premier court-métrage d'animation à percevoir des financements de la Loterie Nationale. Film lyrique et mélancolique inspiré par la symphonie de Leos Janacek, rêverie nostalgique d'une femme dont l'époux a été marqué par la guerre, "The Queen's Monastery", dont l'animation marie rigidité et souplesse, palpite d'une mise en couleur à l'aquarelle et figure un des baisers les plus romantiques du cinéma d'animation.

The Queen's Monastery from Emma Calder/Pearly Oyster on Vimeo.

Depuis le départ de Ged Haney de POP en 2005 et l'abandon du studio situé près de Bethnal Green, Emma s'est recentrée sur l'illustration, publiant des livres pour enfants et plusieurs recueils d'autocollants.

Mais malgré le contexte économique difficile, l'envie d'animer revient insidieusement et en 2012 elle s'achète une caméra avec l'argent généré par la vente de ses livres et se lance seule dans la web-série auto-produite "Random Person" (52 épisodes d'environ une minute). Ci-dessous, dans "Back from the woods", l'hasardeuse personne ravive le souvenir d'heureuses (et suggestives) vacances dans les bois.

En 2013, Emma remporte l'appel d'offres relayé par ANIMATE, d'une animation pour le Musée du Château de Norwich (Boudica). "Signe des temps, précise-t-elle, malgré le maigre budget de 5000£ pour 3 minutes, 60 personnes ont candidaté".

Elle travaille actuellement à un documentaire animé sur la vie de Richard Wright, un artiste à l'humour "ennuyeux et anarchique". Le film utilise les photos et les textes que l'animateur atteint d'un cancer a postés sur les réseaux sociaux depuis le début de sa maladie. Le projet fait partie d'une commande intitulée Reellives, dont l'enjeu est de faire un film sur une personne en utilisant uniquement ses données publiées socialement (social media data). Plus d'infos  ici.


animation 2D, cutout & traditionnel

image3148
# 3148

Encre interactive

écrit par , le 28/11/2014

Assurément le dernier clip du groupe Coldplay est assez notable. Ink, est en effet un film interactif où le spectateur est invité à faire des choix. Ces choix induisent des bifurcations dans l'histoire, même si par la suite les chemins se recroisent souvent. Les choix sont limités dans le temps - la chanson n'est pas éternelle - mais ils n'ont parfois pas souvent de sens, pas plus que la technique visuelle, stéréoype d'illustrations un peu mièvre à mon avis, n'est spécialement singulière.

Une expérimentation sympathique mais qui ne marquera pas les esprits par son originalité.
Le clip se regarde sur ordinateur et a été réalisé par Matthew Encina pour le studio BL:ND.


animation 2D, cutout & traditionnel

# 3147

tetralogie poétique

écrit par , le 26/11/2014

Sébastien Laudenbach a mis en image des poèmes de Luc Bénazet.

Les poèmes dits par l'auteur, avec une scansion un peu hachée et hésitante, entrent en raisonnance avec les images syncopées, allusives et pourtant sensuelles et colorées.

Un beau travail de poésie visuelle comme on en voit peu à découvrir sur la chaine vimeo du réalisateur ou en suivant les liens suivants : #1 un accident de chasse, #2 OSN, #3 OBET et #4 Droit et gauche.


webdiffusion, webculture, internet...

image3146
# 3146

Resistance in the UK - 4

écrit par Marie Paccou, le 26/11/2014

On continue la série avec la présentation d'un blog et de son auteur, un artiste d'animation dont j'ai cité le nom précédemment:

Edwin Roston est diplômé du RCA qu'il a quitté en 2008. Son travail personnel comprend des web-bédés, des courts-métragess, des dessins et des photos (installations urbaines involontaires prises de sa fenêtre, par exemple).

Ses films récents sont toujours ancrés sur du texte, que cela soit une simple phrase ou une citation longue. Le texte peut être intégré à l'image sous forme de cartons, ou être simplement le déclencheur, la référence revendiquée du film. L'animation, qui recoure fréquemment au faux-fixe, est minimale, et la technique privilégiée est l'animation papier. Il y a un goût prononcé pour les tracés géométriques, à la règle.

Mon film préféré est le dernier, Our Selves Unknown. Dans ce film muet de 3 minutes, basé sur le livre "Landscape in distress" de l'architecte anglais Lionel Brett, les crayonnés de vues péri-urbaines (décalqués sur les illustrations de l'ouvrage) sont obstrués par des taches noires à l'encre de chine comme des corps flottants. Un film pour nos yeux, un film ophtalmique.

the last stages of decay / malignant new bungaloid growth / the long moan / a grievous disappointment / radios foul the dewpond / horribly wirescaped / infested at weekends / horrors! / they secrete no centre / a weak grip, slackening visibly

Mais ce réalisateur à l'univers sombre est aussi le rédacteur d'un blog consacré à l'animation expérimentale, Edge of Frame, indispensable et unique.

Les entretiens sont passionnants et permettent de découvrir des auteurs à la singularité affirmée: Amy Lockhart, Hoji Tsuchiya, Alice Cohen, Karolina Glusiec, Peter Millard, Masha Krasnova-Shabaeva, Jim Trainor, Amy Kravitz

Bel exemple d'équilibre entre recherche cinématographique et critique.


opinions, interviews...

image3145
# 3145

catsuka #100

écrit par , le 15/11/2014

En plus d'être un site de référence sur l'animation franco-japonaise - le premier de nos liens - et sur tout ce qui touche de près ou de loin au cinéma d'animation, caTsuka est aussi une émission diffusée sur la chaine NoLife. Le centième numéro d'une durée de 2h a été diffusé la semaine dernière.. ouais je croyais que c'était aujourd'hui... Bon, cet Epic Fail est quand même rattrapable parce que l'emission est rediffusée demain après midi, dimanche 16 novembre à 19h.

Et encore plus beau : l'intégrale de l'émission est déjà visible en ligne, de quoi découvrir quantité de contenu exclusifs et surtout des interviews avec la fine fleur de l'animation française : Louis Clichy, Jeremie Perrin, CRCR...

Merci marc !

Deux heures de bonne télévision


opinions, interviews...

# 3144

Resistance in the UK - 3

écrit par Marie Paccou, le 13/11/2014

Impossible de parler d'animation indépendante britannique sans parler d'ANIMATE Projects. Cette organisation a été créée il y a une vingtaine d'années, en tant que projet conjoint de Channel 4 et du Arts Council, intitulée ANIMATE TV. Mais ce fonctionnement prend fin en 2009, et Animate renaît alors sous la forme d'une "charity" (association) financée par le Arts Council (200 000 £ en 2008-2009). Depuis 2011 (suite au changement de gouvernement), le Arts Council a fortement restreint ses aides à la structure, mais continue d'aider certains projets. Aujourd'hui, les deux salariés à mi-temps, Abigail Addison et le directeur Gary Thomas, conservent et valorisent les archives en ligne, et montent des financements (auprès du BFI et du Arts Council) pour quelques projets par an. Ils ont aussi initié une étude sur le travail des auteurs-animateurs en Grande-Bretagne, et une série de conférences sur le sujet (je recommande celle de Jonathan Hodgson, même s'il parle très vite). Ils ont été aussi soutenus par différents trusts et fondations, dont the Jerwood Charitable Foundation et the Wellcome Trust.

Leur ligne éditoriale est résolument arty, expérimentale, très peu narrative, lorgnant vers l'art contemporain (les projets vont régulièrement vers la projection en galeries, et ils vendent aussi des originaux).

Il faut savoir que dans le système britannique:

  • le cinéma était soutenu par le Film Council, créé en 2000 par le gouvernement travailliste
  • l'art par le Arts Council ("On pouvait, explique Edwin Roston*, soit s'adresser directement au Arts Council, soit faire une demande de financement à travers des intermédiaires comme ANIMATE")

Le problème de l'animation étant qu'à mi-chemin entre film et art, elle n'a jamais été vraiment comprise ni d'un côté ni de l'autre, toujours selon Edwin Roston*.

Le Film Council a été dissous en 2011 par le gouvernement de coalition, ses fonctions étant transférées au British Film Institute. L'Arts Council a été divisé entre 3 structures régionales (Angleterre, Ecosse, Pays de Galles).

Une des artistes qui travaille avec Animate s'appelle Karolina Glusiec. Polonaise, elle est diplômée du Royal College of Art et vit à Londres. Son travail tient du carnet de croquis animé, dans la lignée de l'Ecole de Liverpool, avec beaucoup d'énergie dans le trait, et une attention particulière à la musique (elle fait régulièrement des clips pour le label LATARNIA records).

Voici l'interview qu'elle m'a accordée par mail:

- Peux-tu te présenter?

Je m'appelle Karolina. Je travaille principalement le dessin et l'animation. J'explore ces domaines en essayant d'étendre les modes "basiques" de dessin et d'animation dans des procédés plus expérimentaux et complexes. J'aime le dessin parcequ'il peut être très immédiat et expressif et quelquefois très intime, en fonction de l'intention ou de la spontanéité avec laquelle il est créé. Il peut être très versatile, pour moi il est communication, langage.

L'animation me permet de créer des oeuvres plus structurées et fluides qui décrivent le mécanisme de construction d'une pensée. L'animation me permet de relier tout ce que j'aime véritablement dans la création, et que je peux ensuite échanger avec les spectateurs quels qu'ils soient, les laissant faire ce qu'ils veulent de la "pensée" que j'ai voulue mettre en image, en nombreuses images souvent.

En ce moment, je tente d'incorporer du dessin animé dans des objets plus directs et plus tactiles qui pourront être physiquement échangés, et j'explore les formes basiques d'expression pour faire cela. Je suis aussi sur un nouveau film, L'instrument/ L'idiot/ Le paysage, et j'ai hâte d'y revenir en novembre: au départ, je voulais me jeter directement dans la création, mais je réalise maintenant que j'ai besoin ici d'un processus plus réfléchi avec la possibilité de faire des pauses régulières et d'observer plus.

- Comment as-tu travaillé avec Animate Projects?

J'ai créé "Out of Sight" pour Animate Projects à la fin 2013, après avoir répondu à un brief (appel à projets) qu'ils ont envoyés à plusieurs artistes d'animation. Je connaissais et admirais leur travail et j'ai été surprise et honorée d'être choisie pour travailler sur "Out of site" à la galerie PEER à Hoxton.

Mon projet était un hommage à Etienne-Jules Marey et à tous ces pionniers de la photographie et du cinéma, reflétant mon intérêt pour une certaine frugalité d'images (je trouve l'époque actuelle obsédée par l'excès, à tel point qu'on ne peut plus même plus se permettre de regarder nos propres images, elles sont partout, devenues une part si importante de notre vie que l'on n'a plus besoin de les regarder... même si ça demande souvent plus de concentration de filmer un évènement que de le regarder avec nos yeux... il vaudrait mieux tout regarder finalement à travers la caméra d'un smartphone parce que c'est ça, notre regard aujourd'hui...)

Animate m'a fourni un budget qui m'a permis de couvrir les frais de matériel et de payer le compositeur. Ils ont été vraiment à mon écoute et je leur suis reconnaissante. Des gens très sympas!

J'ai aussi eu la chance d'avoir mon travail exposé avec celui d'artistes que j'admire: Savinder Bual, Kota Ezawa et Margaret Salmon. La commande était une projection/exposition de deux mois sur les vitrines d'une galerie à Hoxton située entre un bureau de poste et un distributeur de billets. J'ai aimé cet aspect du projet: qu'il ne soit pas reclu à l'intérieur de la galerie, que les gens puissent le regarder de la rue, sans effort.

Animate a toujours été très innovatif et j'aime vraiment la manière dont ils incluent des domaines différents, comme la recherche scientifique. La variété aussi de leurs projets qui ne se limitent pas aux films, mais peuvent être des installations, des oeuvres interactives, des ateliers ou des performances. Je me rappelle de l'appel à projets qu'ils ont lancé quand je n'étais encore qu'étudiante, ils recherchaient un animateur pour travailler auprès d'enfants de l'Hôpital Saint-Margaret. Je pense que ce genre d'actions est vraiment essentiel pour les animateurs, et donne plus de sens au travail que d'atteindre un certain score de vues sur youtube.

Je pense que ce dont on a besoin maintenant, c'est de plus d'échanges "réels" entre les animateurs et ce qui les entoure. C'est pouquoi je pense qu'Animate Projects fournit des opportunités vraiment excitantes pour tous les jeunes diplômés. Leur implication dans la promotion d'une animation novatrice et leur efforts de collaboration avec différentes institutions est une vraie lueur d'espoir pour l'animation anglaise.

 Remerciements à Abigail Addison, Edwin Roston (*réalisateur et auteur du blog Edge of Frame sur lequel nous reviendrons) et Karolina Glusiec. J'ai fait de mon mieux pour la traduction, laissant parfois des anglicismes comme "artistes d'animation" pour "animation artists", parce que ça me semblait pertinent ici.

archives

Chercher dans les archives


Prec. 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suiv.