Bienvenue à l'asile de www.fousdanim.org, site francophone, associatif, participatif et indépendant sur le cinéma d'animation.

dernier defidefou

#22

Phoenix.gif

jusqu'au 13 juin 2015

Une petite création sur le thème de cet oiseau mythologique qui renaît de ses cendres ? Le tout dans un GiF animé carré de 400 pixels de coté.
Lisez le règlement en suivant ce lien.

Lien du moment

anifilm06

Du 5 au 10 mai à Trébon en République Tchèque
Visitez le site officiel pour avoir les détails

l'Agenda

Gus

Le petit oiseau en salles le 4 février
Consulter la fiche du film

Les nouveaux Héros

Le dernier Disney 3D en salles le 11 février

Bob l'éponge #2

 Second épisode de l'habitant de l'ananas sous-marin, en salles le 18 février

Les Chevaliers du Zodiaque

Saint Seya version 3D le 25 février en salles

Shaun le Mouton

le premier avril en salles. La fiche du film ?

Clochette et la créature

Le 8 avril en salles. La fiche du film.

Lilla Anna

Le 8 avril en salles. La fiche du film.

...pas mangé mon père

En salles le 8 avril. La fiche du film.

En Route !

Le dernier Dreamworks ? La fiche du film.

Dans la hotte d'Heeza.fr
Liens Fous d'Anim

Actualité de l'animation

caTsuka
cartoonBrew (us)
Focus on Animation
Zewebanim
SplineBomb (us)
FilmsAnimation.com
AFCA
SPFA
Motionographer (us)
CartoonResearch (us)
Cafésalé
Tumblr CBQCC
Dess(e)ins Animés
Animatrosen

Studios divers

Je Suis Bien Content
Les Armateurs
Folimage
PlanetNemo
les 3 ours
Lardux
Normaal
Vivement Lundi !
TrainTrain
Papy 3D
Les films du nord
2 minutes
studios de l'enclume
zorobabel
Disney (us)
Pixar (us)
Dreamworks (us)

Liens professionnels

AFCA
AFD
AGESSA
AGRAF Anim
e-dpo
La Guilde des scenaristes
INPI
Maison des artistes
SACD
SACEM
SCAM
SPFA
SNAC
SNTPTC

Festivals

Anima (Bruxelles) Février
HAFF (Utrecht - Pays-bas) Mars
FICAM (Meknès - Maroc) Mai, biannuel
AniFest (Zagreb - Croatie) Juin
Annecy (France) Juin
AnimaMundi (Sao Polo & Rio - Brésil) Juillet
Hiroshima (Japon) Août, biannuel
Ottawa (Canada) Septembre
Fantoche (Baden - Suisse) Septembre
Cinanima (Espinho - Portugal) Novembre
Bruz (France) Décembre

Documents

RECA (réseau des écoles de cinéma d'animation)
AnimationMeat (us)
CartoonResearch (us)

Ateliers

Cellofan' (Nord)
Camera, etc.  (Belgique)
Animtik (Paris)
Kinofabrik (Paris)
Labodanim (Macon)
Animaka (Lorraine)

Copinage

Anne Viel
Benjamin Gibeaud
Suki
Nicolas Dufresne (duduf)
Franck Dion
Florentine Grelier
Marie Paccou

 

news_titre
news en dessous    

animation 2D, cutout & traditionnel

image3216
# 3216

Les préjugés, série publicitaire

écrit par , le 21/05/2015

Si on accepte de dépasser la niaiserie du concept publicitaire transférable à à peu près tous les produits et services du monde entier, on peut aller apprécier la série de publicités animées lancées par un organisme de crédit qui - Oh bin oui, n'est pas aussi mauvais qu'on pourrait le penser hein (clin d'oeil... haa d'accord c'est ça le préjugé...).

Réalisé en partie par Jack Charlot, Cyril Drouin, Nicolas Athané pour Passion Paris, les films sont de chouettes petites illustrations colorées et animées avec talent. Au moins ça sert à ça la pub...


animation 2D, cutout & traditionnel

image3215
# 3215

Bri-kà-Brok

écrit par , le 21/05/2015

Davy Durand fait partie de ces magiciens du mouvement, dans le haut du panier des animateurs français à qui on doit quelques séquences mémorables d'Ernest et Célestine ou le joli générique de Du vent dans mes mollets et vous n'avez qu'à faire un tour sur son blog pour vous en rendre compte.

Pendant quelques semaines il a fignolé un petit court métrage abstrait et expérimental sur une musique bruitée de Régis Chesneau. C'est évident d'élégance et de rythme et c'est pourtant tellement difficile d'arriver à autant de simplicité.

En plus il nous a fait le plaisir de participer au dernier défidéfous..

D'ailleurs et vous, vous en êtes où ?


evènement, expos, sorties, cinéma...

image3214
# 3214

Annecy 2015 : la parole aux étudiants

écrit par , le 17/05/2015

Annoncés à la conférence de presse, le festival d'Annecy 2015 - de retour dans ses locaux du Bonlieu - accueillera une belle nouveauté : des entretiens avec les étudiants-réalisateurs en compétition.

Si on peut regretter que ces nouveaux rendez-vous s'intitulent des goûters un peu infantilisant (on imagine la distribution de BN et de bols de chocolat au lait), il faut reconnaître que les matinées étant prises par les petits dejeuners avec les réalisateurs en compétition court métrage et les midis par les longs métrages, il ne restait pas un grand choix dans les collations de la journée. Peut-être qu'un after nocturne (minuit / une heure du matin) aurait été plus cohérent avec les habitudes noctambules des étudiants festivaliers - arrosé s'il le faut de quelques Moritos et demis de bière - mais il faut bien organiser cela dans des horaires décents pour les vieux cons qui, comme moi, ont les yeux qui se ferment par reflexe conditionné dès 23h.

Ces rendez-vous auront donc lieu à 16h au café du Bonlieu et seront animés par la personne probablement la plus compétente pour cela : Alexis zewebanim Hunot. Grand connaisseur du monde de l'éducation de l'animation - prof dans une demi-douzaine d'école du domaine, critique et choniqueur, grand enfant, qui pouvait mieux que lui donner la parole à ces jeunes auteurs dont les productions rivalisent de qualité et d'audace.

Quand on sait qu'un festival est justement l'occasion de rencontres et d'écouter enfin les auteurs s'exprimer, que le festival est principalement fréquenté par des étudiants, on ne peut que se réjouir de ce nouveau créneau.

Reste à espérer qu'il ne sera pas le simple lieu d'un copinage potache et braillard et qu'à cette heure là les étudiants ne leur préfèreront pas les avant première des blockbuster qui y sont souvent programmées. De toutes façons les entretiens devraient être filmés et diffusés en ligne par la suite.


animation 2D, cutout & traditionnel

# 3213

Goodbye Mr Taylor!

écrit par Jacky Chong, le 14/05/2015

Enfant, Barbapapa a été une de mes séries favorites, elle m'a donné une belle vision du monde, même si celui-ci est parfois cruel.

Co-auteur de la série mythique des Barbapapa avec sa femme Annette Tison, Talus Taylor est décédé le 19 février dernier. Attristé par cette nouvelle, je voulais faire un article à ce sujet, mais j'ai eu la flemme. Aussi, presque trois mois après, je me décide enfin à écrire, car pour ceux qui le penseraient, les Barbapapa n'est pas une simple série de divertissement pour les enfants. La série mérite une attention particulière, et une chose est sûre, c'est pour moi le meilleur hommage que je puisse faire au talentueux auteur disparu.

Pour le pitch, volontairement réducteur, les Barbapapa sont une famille de 7 gentils monstres, capables de se transformer en divers objets ou animaux de part leur maléabilité : court, long, carré… Vous connaissez.

A travers cette transformation élastique, qui de prime abord peut juste sembler ludique, les auteurs montrent aussi en second plan qu'il est possible de se transformer soi, pour aider les autres, et particulièrement ceux qui sont en difficulté ou dans le besoin.

Se transformer en quelque chose de différent, c'est aussi lutter contre l'indifférence, Barbapapa montre ainsi que la différence est une richesse.

Guidés par le sens de la justice, les Barbapapa enseignent aux enfants avec des exemples simples, le courage, la générosité, la solidarité, dans une volonté d'aider ceux en difficulté, sujet qui nous touche toutes et tous, mortels que nous sommes. Talus Taylor pourrait nous en parler de là-haut. Allo Talus ?
Cette difficulté peut être liée à un phénomène naturel, ou pire encore, à une activité humaine.

L'humain qui par essence lui aussi transforme les choses, mais qui ne se projette pas assez loin quand il le fait (par ignorance, inconscience, lâcheté, cupidité, ou encore égoïsme) entraîne toutes les espèces confondues dans un malheur certain. Barbapapa y remédie joyeusement.

Même si elle n'est pas dans la même tonalité que les Watoo Watoo ou encore les Shadock, les Barbapapa est aussi une série sociétale, philosophique et écologique.

Dans une société ou liker sur facebook est devenu plus facile que de dire je t'aime aux autres et ou l'ultra-libéralisme pousse la planète dans un chaos presque inévitable, il est urgent qu'un Barbapapa devienne président pour montrer l'exemple aux autres.
Vous savez ce qu'il vous reste à faire pour 2017.


animation 2D, cutout & traditionnel

# 3212

Phantom Boy

écrit par Marie Paccou, le 13/05/2015

Le nouveau film d'Alain Gagnol et Jean-loup Felicioli, Phantom Boy (Insaisissable, dont Jacques-Rémy girerd nous avait dit quelques mots en février 2014) sortira le 14 octobre... mais sera projeté en avant-première à Annecy le 19 juin 20h30, avis aux accrédités!!!

En attendant une bande-annonce vient d'être mise en ligne, on y retrouve les palettes douces propres au studio Folimage, les contorsionnements fluides que les auteurs affectionnent depuis leur premier court (L'Egoïste, 1996), et l'on y entraperçoit un film fantastique de dissociation que le studio Folimage a pris soin de situer à New-York dans un souci de stratégie internationale.

 

Il me semble me rappeler avoir lu (ou entendu?) que le film avait d'abord été conçu en direction d'un public adulte, et avait dû être adapté au public familial pour pouvoir être financé, mais je n'arrive pas à trouver une source où vérifier mes dires. Le studio l'annonce comme un "polar pour enfant" (dans la lignée de "Une Vie de Chat").


animation 2D, cutout & traditionnel

image3211
# 3211

Dodoba

écrit par , le 06/05/2015

Comme Derailed en son temps, voici une leçon d'efficacité donnée par Yon Hui Lee avec son film de fin d'étude à Calarts.

Dodoba raconte une histoire d'amitié dans un univers de batraciens ninjas/sorciers. En six minutes on a tout compris : c'est d'une simplicité évidente en design, animation, mise en scène... M'est avis que ce garçon ira loin.


animation 2D, cutout & traditionnel

image3210
# 3210

Le gardien de la digue

écrit par , le 27/04/2015

Hors compétition à Annecy l'an dernier, en compétition pour les Oscars, nominé et primé partout dans le monde, voici le fameux Dam Keeper, court métrage bien pensant et bien pensé réalisé par Robert Kondo et Daisuke Tsutsumi, deux experts de la win.

Enfin visible en ligne en intégralité en VOD sur vimeo (pour 3$), on pourra apprécier les qualités de ce film de 18 mn qui raconte l'histoire d'un cochonou brutalisé alors que merde quoi, il est super utile pour tout le monde vous vous rendez pas compte !
Je suis juste un peu étonné par ce moulin considéré comme un super ventilateur, ou alors j'ai pas bien compris... Mais bon, c'est pour les enfants, hein.

Brillament animé, tout en retenue, parfois un peu niais il faut bien l'avouer, le film est surtout une belle leçon de lumière et de couleur, ressemblant presque par moment à un color-key, ces vignettes de pré-production indicatrices des couleurs d'un film en projet.


animation 2D, cutout & traditionnel

image3209
# 3209

Megalizer II

écrit par , le 23/04/2015

Suite de Megalizer I, ce nouvel opus est comme le premier une suite sans narration de personnages dansants qui se déforment, mutente et se transforment. Comme le premier c'est un exercice d'animateur onaniste dont l'intérêt se limite à la fascination que ce genre de film entraîne chez le spectateur, souvent animateur lui-même.

On peut à la limite y trouver une filiation avec les films de dessins de mouvements comme le définissait McLaren. Des formes colorées qui shakent leur booty sur une musique qu'on oubliera aussi vite qu'on l'a entendue. C'est joli et ça se laisse voir mais c'est vrai qu'après les films sur Chauvet, ça sonne un peu creux.


evènement, expos, sorties, cinéma...

image3208
# 3208

36000 ans plus tard

écrit par Kachoudas, le 23/04/2015

C'est un très chouette projet porté par ARTE et par Folimage : une série de très courts films d'animation en hommage aux peintures rupestres de la Grotte Chauvet, et à l'occasion de l'ouverture de la réplique de celle ci, il faut dire qu'ils sont géographiquement voisins, de Valence à Pont d'Arc en Ardèche

On aurait pu craindre des pochades à base de bonshommes poilus. Mais ce serait mal connaître les 15 auteurs qui ont participé  - pour n'en citer que quelques uns :  Benoît Chieux, Emilie Sangelin, Hefang Wei, Christophe Gautry ou encore Pierre Luc Granjon...

D'après le site de Folimage les auteurs auraient eu la possibilité de visiter l'original... je préfère ne pas y croire, car sinon, je n'ai plus qu'à aller me pendre de jalousie...

Les cinq premiers sont ici, les cinq suivants , et les derniers sont à venir.

Merci à Nico L. pour l'info.


stopmotion, claymation, pixilation

image3207
# 3207

Animation en cubes de Rubik

écrit par Jacky Chong, le 22/04/2015

41 ans après son invention par le hongrois Ernõ Rubik, le Rubik's cube, fameux casse-tête qui a connu son apogée dans les années 80, séduit toujours.

1296, dont 961 résolus, c'est le nombre de mini cubes qu'il aura fallu au brésilien Joe Penna pour faire son film d'animation de 1 mn 30.

Si son scénario n'est pas exceptionnel, le film brille par une réalisation originale. L'animation est fluide, efficace, et quant à la bande-son, elle est tout à fait adaptée au sujet à la croisée entre un vieux jeux vidéo des années 80 et un canevas de vieille mémé futuriste (le canevas, pas la mémé).

Chapeau bas à Joe et à son équipe !


rumeurs, potins, polémiques, critiques...

# 3206

Questionner le droit d'auteur

écrit par La Grosse Madame, le 15/04/2015

Amoureux de la culture, créateurs d'animation ou non, cela nous concerne tous.Le droit d'auteur, on en parle tout le temps mais est-ce que l'on sait ce que c'est? d'où il vient? Adrien Defoort nous épargne les manuels de droit et d'histoire. Et c'est bien urbain ! Et drôle en plus ! Une heure qui vaut le coup.

Pourquoi a t-on créé le droit d'auteur?
À ses fondements le droit d'auteur a été pensé pour rémunérer les auteurs de la création de leurs "œuvres de l'esprit" et les encourager à en produire de nouvelles. Mais celui ci a tellement été étiré à outrance, pour des raisons obscurément vénales, qu'il est peut être temps de le repenser... Car ce droit en plus de marcher sur la tête (voir la conférence), emprisonne aujourd'hui l’œuvre, et l’empêche de se diffuser comme elle devrait, au delà de la question de rémunération de l'auteur, qui soit dit en passant n'est pas vraiment réglée !

En bonus et pour poursuivre la réflexion, le très court, très efficace de Nina Paley
Copying is not Theft / Copier ce n'est pas voler
/!\ ça risque de vous rester dans la tête, vous êtes prévenu !


animation 2D, cutout & traditionnel

image3205
# 3205

les grandes grandes vacances

écrit par , le 11/04/2015

Série de 10 x 26mn, les grandes Grandes Vacances est produite chez les Armateurs et Blue Spirit Productions. S'appuyant sur des anecdotes réelles, la série s'attarde sur les souvenirs d'enfants pendant la drôle de guerre.

Je m'interroge sur la production de ce genre de série en plein centenaire de la première guerre et des 500 ans de la bataille de Marignan mais après tout, le petit coté "Jeux interdits" ne semble pas déplaisant.

Servie par les designs si reconnaissables d'Émile Bravo, la série, réalisée par Paul Leluc a été sélectionnée en compétition cette année à Annecy et devrait commencer sa diffusion le 20 avril à 9h40 sur France 3 et aujourd'hui sur l'appli Ludo.

La page facebook ?


formation, outils, tutoriels...

image3204
# 3204

Adobe reconnaissance faciale

écrit par , le 11/04/2015

Un nouvel outil assez prévisible voit le jour dans la gamme adobe : Character Animator, un logiciel qui permet l'animation de visages de personnages en liaison avec la figure d'une personne filmée par caméra.

Sorte de marionnette couplée à la motion capture, l'outil devrait permettre de simplifier les laborieuses opérations de lipsync et d'animations faciales, en popularisant la performance capture avec comme conséquence probable une uniformisation des rendus.

Le logiciel pourra se lancer directement depuis After Effects.


cgi & animation numérique

image3203
# 3203

Pixels en long

écrit par , le 08/04/2015

On en avait entendu parler : le court métrage Pixels de Patrick Jean, qui avait émoustillé la toile en 2010, devait faire l'objet d'une adaptation en long métrage. Ce qui - je dois avouer - me plongeais dans des abîmes de perplexité : comment adapter en une longue histoire une petite blagounette pleine de fanservice retro-gaming ?

Mais enfin c'est simple : les extraterrestres bien sur ! Ils auront récupéré des références à nos vieux jeux vidéos grace à un vol spatial des années 1980 et nous envahissent en pensant trouver sur terre ces technologies toutes pixellisées... D'où la necessité pour l'armée de recruter des as du jeu vidéo - comme dans l'épisode 3 de la quatrième saison de Futurama, tiens ?
Voici donc la bande annonce du film, annoncé en août 2015, avec - non ? si ! - Chris Columbus aux commandes et le clown Adam Sandler en star... et une référence à Iwatani, créateur de Pacman en guest star pou run budget global estimé à plus de 110 millions de $.

On me pardonnera cette référence à du live blockbuster fourré de FX, mais c'est évidemment pour faire mousser le machin.


jeux vidéos

image3202
# 3202

the snack world

écrit par , le 08/04/2015

Voici venir une nouvelle franchise en provenance de chez Level5, les créateurs du professeur Layton ou d'Inazuma eleven. Snack World est un concept crossmédia de jeu avec notamment un épisode sur 3DS avec des déclinaisons attendues en série d'animation, films et autres goodies.

Pas grand chose à dire mais le trailer de lancement, véritable petit court métrage, est une petite japonité bien mignone, en CGi avec un petit look stopmo pas vilain et qui fait quand même huit minutes...


stopmotion, claymation, pixilation

# 3201

Tourne, tourne, petit moulin

écrit par , le 05/04/2015

Le cinéma d'animation ça n'est pas que le dessin animé et des fois, ça n'est même pas du cinéma. Faisons donc un petit tour de l'animation de volumes avec son histoire récente.


On peut noter d'ores et déjà que l'animation d'objet s'est développée dès les prémices de ce qui sera le cinéma. Phénakistiscopes, praxinoscopes et zootropes sont des inventions qui datent d'il y a deux siècles et qui associaient un mouvement, souvent rotatif avec un obturateur naturel (des fentes, des miroirs) qui vont fixer le mouvement continu et permettre la recréation d'un mouvement.

 

 

 

 

Quantité de ces bandes, cylindres et disques relèvent déjà de créations fabuleuses d'inventivité. Et dès le départ, le principe est associé au volume, comme en témoigne ce zootrope décomposant le vol d'un oiseau réalisé par Etienne Jules Marey lui-même, fameux chronophotographe du 19e siècle.

Si ces inventions optiques tombent rapidement dans le domaine du jouet, des plasticiens se les réaproprient au 20e avec des principes de sculptures cinétiques.

Est-il besoin de rappeler que Len Lye, pionnier néo-zélandais du cinéma sans caméra, a partagé sa carrière entre le film et la sculpture avec d'étonnants systèmes de lames metalliques vibrantes et ondulantes.
Sans parler des œuvres cinétiques de Duchamp, des mobiles de Calder ou de l'œuvre de Tinguely, on peut essayer de passer en revue les plasticiens qui ont tenté des effets narratifs ou animés, exploitant la persistance rétinienne.

 

Carrousel et stroboscopes

Commençons par l'américain né à Chicago, Gregory Barsamian qui réalise de grandes installations cylindriques sur lesquelles sont fixées des sculptures et modelages parfois colorés. Mises en mouvement dans des salles obscures, ces sculptures sont éclairées par de puissants stroboscopes qui permettent de fixer l'animation. Difficile de rendre compte de l'effet par vidéo interposée, ces sculptures cinétiques ont souvent la particularité de nécessiter l'expérience in-situ. Le site du plasticien.
On retrouve cet effet avec des installations plus modestes - mais tout aussi convaincantes - du réalisateur plasticien français Samuel Yal avec des céramiques et modelages animés.

Dans la même idée, Peter Hudson réalise des zootropes monumentaux, installations plutot extérieures de par leurs dimensions. Le public est parfois invité à actionner les installations qui nécessitent l'obscurité de la nuit pour se révéler. Le Charon, immense roues où sont fixés des squelettes, est une de ses notables réalisations. Le site dédié aux créations d'Hudson.

Le principe a été repris par les grands studios dans des dispositifs évènementiels, comme les Studios Ghibli ou Pixar qui proposent de grands zootropes à leurs expositions respectives, éclairés par stroboscopes. Un principe qui fait des émules.


 

imprimantes 4D

On peut évoquer encore un américain dont on a quelquefois parlé ici, Eric Dyer, qui avait réalisé des zootropes sur roues de vélo avec des papiers découpés en 2006 (Copenhagen Cycles). Il a également été un des premiers à utiliser les nouvelles techniques des imprimantes 3D pour produire des zootropes en volume, avec son Bellows March, armée de concertinas colorés en marche, débuté en 2009, .

Ce sont probablement les volumes imprimés de John Edmark, utilisant les structures fractales ou la suite de Fibonacci, s'inspirant de structures végétales qui ont été beaucoup vue sur internet ces dernières mois et qui ont inspirées cet article. La démonstration qu'il fait sur un artichaut ou un cactus sont assez éloquentes...
 

Ses sculptures sont simplement fascinantes, élégantes, fines, pulsantes et mobiles telles qu'on a du mal à imaginer comment elles peuvent être produites, associant le volume et le temps dans des installations en quatre dimensions...

On peut évoquer aussi l'installation Men at Work de Julien Maire dans son exposition Relief , une série d'impressions 3D fixées sur bandes dont la silhouette est projettée mais semble-t-il pas assez vite pour que l'effet de mouvement soit fluide.

Phonotropes

Ce principe des modestes (dans leurs dimensions) installations rotatives est un courant assez récent, lié au recyclage des platines vinyles, occasionnant la création d'un néologisme : le phonotrope, «la voix qui tourne», contraction de zootrope et phonographe.

Le spécialiste en la matière est Jim Le Fevre, un réalisateur anglais qui a théorisé et développé la pratique de ces animations sur disques. Le principe a beau être simple, il faut jongler avec les fréquences, vitesses de rotation et synchoniser ça avec le mode de prise de vue pour que l'effet soit saisissant. Les expérimentations visibles sur le site de Le Fevre sont assez efficientes et encouragent à l'expérimentation. Le problème reste toujours de trouver l'obturateur, simple quand la rotation est synchrone avec la fréquence de la caméra mais en vrai, quand l'objet tourne devant vos yeux, ce que vous voyez n'est rien d'autre qu'une roue floutée.

Le blog phonotropia recense une belle collection de ces expérimentations.

 

Alimations

D'où la nécessité de s'adjoindre les compétences de techniciens comme l'a fait Alexandre Dubosc avec ses StroBeaux-gateaux ou Caketrope, explorant son fil de l'alimation, animations avec aliments, le gateau et sa forme circulaire se prêtant bien à la chose.
Ses gateaux ont fait sensation au salon du chocolat l'an dernier, réalisés avec des pâtissiers et l'aide d'Alexandre Noyer à la technique, mais difficile au public de capturer l'effet avec un téléphone portable puisqu'il nécessitait un petit cabinet noir, un plateau rotatif et des électroaimants qui synchonisaient un flash à la fréquence de l'animation du décors alimentaire.
Un concept qui ne demande qu'à se développer et trouver des applications pratiques et grand-public.

Le site d'Alexandre Dubosc.

 

tour  de  main


Dans la série des choses qui tournent on trouve également le tour du potier ou du céramiste. Il semblerait même que ça soit une des plus anciennes formes d'animation sur objet si on en croit cet article du blog Dess(e)ins animés à propos d'un vase iranien datant de deux millénaires avant Jésus Christ.
 

S'il parait peu pratique d'éjecter ses céréales sur la table à force de faire tourner son bol pour voir le motif s'animer, on peut voir diverses expériences assez intéressantes, toujours avec Jim Le Fevre et le potier Al Johnstone.
Ou encore cette étonnante vidéo dénichée par Musecyan où on voit le céramiste russe Mikhail Sadovnikov produire des motifs rotatifs en direct sur un disque de glaise humide.

Geotrope

Pour finir, on retrouve Eric Dyer avec une dernière application du principe mais avec un changement d'échelle conséquent puisque son motif mesure 28 mètres de diamètre et nécessite un drone pour le filmer, une sorte d'installation de LandArt cinétique qu'il intitule geotrope. Bon... le fait que ça soit aussi le nom d'un champignon n'y fait pas grand chose, il faut bien trouver une parentée avec les -tropes et autres -scopes historiques. Un making-of est visible sur vimeo et le film finalisé aussi.

Peut-être qu'on arrivera à appliquer l'effet à l'échelle planétaire? Après tout ce ne sont jamais que des volumes qui tournent, reste à trouver l'obturateur...

Signalons enfin à Annecy cette année le film Sillon 672 de Bastien Dupriez, un phonotrope kaleidoscopique en compétition court métrage, en espérant qu'il y ait un jour une exposition qui fasse un peu le tour de ces installations tournantes, ça aurait de la gueule...

[merci à tous les contributeurs du sujet sur le forum pour les exemples et découvertes, c'est aussi à ça que ça sert...]


animation 2D, cutout & traditionnel

image3200
# 3200

Tembo = Rambo + Dumbo

écrit par , le 05/04/2015

Ça ressemble presqu'à un gag tellement le truc est bête, mais c'est bien un jeu vidéo d'action plateforme qui débarque sur PC et consoles last gen cet été, produit par SEGA et réalisé par le sudio japonais Game Freak : Tembo the badass elephant.

Imaginez un mix de rambo et de dumbo et vous avez un peu l'affaire. Les vidéos qui circulent pour le moment sont assez chouettes à regarder. Ce qui n'augure pas forcément d'un bon jeu mais au moins les animations, les designs et surtout le concept crétin devraient éveiller un minimum d'attention.


animation 2D, cutout & traditionnel

image3199
# 3199

Fais coooooommeu l'oiseau

écrit par , le 05/04/2015

Le chanteur Belge filiforme et retraité Stromae s'est assuré - comme en son temps les Daft Punk et Leiji Matsumoto - le services d'un clipeur de luxe en la personne de Sylvain Chomet.

Illustrant Carmen, la chanson qui reprend l'air de Bizet l'amour est un oiseau rebelle, le clip est une féroce charge contre les réseaux sociaux et leur vacuité, tout comme la chanson qu'il illustre évidemment.
Ça fait un peu le jeune homme et l'oiseau bleu, respawn de la vieille dame et les pigeons, même aspect cyclique, même obsession de la nourriture et de l'obésité. Une belle réalisation à voir en ligne malgré un cadre noir assez vilain sur la vidéo YouTube.


animation 2D, cutout & traditionnel

image3197
# 3197

Astro-garçon

écrit par , le 05/04/2015

Teaser énigmatique autant qu'étonnant, ce reboot de l'Astro Boy de Tezuka par les français de Caribara laisse réveur. On soulève le sourcil, interrogateur, puis on le laisse retomber en se disant à quoi bon ?

Mais s'il y a des gens pour financer, puis pour regarder, hein...


webdiffusion, webculture, internet...

image3196
# 3196

seconde fournée de cas sociaux

écrit par , le 05/04/2015

La seconde saison des Kassos est en diffusion sur YouTube. Toujours produite par Canal, toujours aussi féroce, toujours inégale mais Ô combien réjouissante avec son acting bien senti et son vocabulaire choisi. On y trouve de nouveaux personnages comme le petit prince, Charlie ou la petite sirène.

archives

Chercher dans les archives


  1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 Suiv.